Une conversation avec

L’infuseur

Céline Ruffet et Diane Cuny sont les deux femmes à la tête de L’infuseur, marque bien-être qui dessine un nouvel art de vivre autour de l’infusion. De leur rencontre avec By Charlot est née une collaboration exclusive. Un coffret bougie + infusion, qui sollicite les sens pour une pause cocooning réconfortante. Rencontre.


En quelques mots, qu’est-ce que L’infuseur ?

Céline : L’infuseur part d’un constat simple : dans nos vies à 100 à l’heure, faire une pause pour savourer une infusion, c’est un retour riche de sens à la naturalité, une décélération revendiquée. L’infuseur dessine donc un nouvel art de vivre autour de l’infusion. Grâce à elle, s’offrir une parenthèse de plaisir et de bien-être. Une manière de prendre soin de soi et de voir la vie du bon côté !

Diane : Avec L’infuseur, nous souhaitons dépoussiérer l’épicerie fine et casser ses codes très traditionnels. Loin des tisanes de Mamie et des décoctions médicamenteuses, nos infusions sont pensées comme de véritables recettes de cuisine. Céline est une véritable passionnée qui choisit les meilleurs ingrédients et assemble leurs textures, leurs couleurs et leurs parfums pour atteindre une subtilité gustative hors du commun.


Vous avez une approche low impact, qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Céline : L’objectif de L’infuseur, c’est le végétal de la graine à la tasse, être au plus proche de la nature tout le long du chemin. Beaucoup de nos ingrédients viennent de France comme l’ortie, le fenouil, le thym, le cassis, la chicorée. Nous travaillons avec des entreprises familiales connues pour leur expertise depuis plusieurs générations. Pour une qualité premium, nous allons chercher la partie la plus noble des plantes, et nous avons choisi de ne pas les broyer en poudre, comme c’est souvent le cas. Cela risquerait d’altérer leur goût et leurs bienfaits.

Diane : Nous portons aussi une grande attention au conditionnement des plantes. Nos sachets sont en amidon de maïs, une très bonne alternative végétale au plastique. Grâce à un procédé thermique, nous avons réussi à supprimer l’utilisation de colle pour refermer ces sachets. Pour résumer, la qualité de nos produits, le respect des plantes et les relations humaines avec nos partenaires sont notre principal moteur au quotidien.


Quel a été votre parcours avant L’infuseur ?

Céline : J’ai connu beaucoup de cycles dans ma vie professionnelle, car mes envies ont évolué au fil du temps. J’ai travaillé pendant des années dans la musique, j’allais voir des concerts tous les soirs et je m’éclatais. Et puis, j’ai eu envie de faire grandir des projets, alors j'ai pris des postes de direction en start-ups. C’était très stimulant mais aussi épuisant. Au bout de quelques années, j’ai eu un réel besoin de ralentir. Je me sentais plus sûre de moi, et capable de créer mon propre projet. C’est là que j’ai fondé L’infuseur.

Diane : J’ai un parcours un peu plus classique. J’ai travaillé pendant 15 ans en marketing international chez L’Oréal, dans la division luxe. J’avais un amour inconditionnel pour les créateurs, la mode, les défilés, les matières... J’ai travaillé pour Shu Uemura, Agnès B, Cacharel ou encore Saint Laurent beauté. Des marques avec une exigence incroyable. Et puis, je suis arrivée au bout de mon expérience, et j’ai eu envie de tout autre chose. Mon objectif était de travailler pour une start-up avec des valeurs fortes et des produits qui me passionnent. Une amie m’a présenté Céline, et j’ai tout de suite su que je devais travailler avec elle.

Comment est né L’infuseur ?

Céline : J’ai beaucoup voyagé en Californie. Je suis une vraie fan de la culture healthy américaine. Je peux passer des heures entières à lire les cartes des restaurants à Los Angeles. Il y a là-bas une véritable culture “in and out”. Ce dont tu te nourris rejaillit à l’extérieur. L’alimentation, c’est le moteur de ta vie, ton humeur, ton énergie ! En m’inspirant de ce principe, j’ai commencé à créer des infusions chez moi, pour me faire du bien et faire plaisir à mes proches. Et puis, vers 2013, j’ai commencé à vendre quelques boîtes chez Colette, puis à la Grande Epicerie. En fait, ça a tout de suite marché car j’ai été la première à apporter ce côté désirable, ultra-premium, à l’infusion. J’ai écrit le livre “Faites entrer les infusions dans votre vie” en 2019. Et c’est à peu près au même moment que j’ai décidé de donner une nouvelle dimension à L’infuseur, et de m’y consacrer à plein temps.


« Dans nos vies à 100 à l’heure, faire une pause pour savourer une infusion, c’est un retour riche de sens à la naturalité. »
|

Céline Ruffet – Fondatrice de L'infuseur


Pourquoi est-ce si important de faire de la place à l’infusion dans nos modes de vie actuels ?

Céline : Se préparer une infusion, c’est faire le choix de ralentir, de s’offrir une parenthèse de douceur, de prendre soin de soi. C’est un choix qui me paraît essentiel dans les modes de vie urbains du XXIème siècle. Décélérer face à la frénésie, le stress et l’hystérie ambiante. Se reconnecter à soi et à la nature. Laisser le temps à l’infusion de diffuser ses bienfaits, sentir la chaleur de la tasse entre ses mains… Il y a quelque chose de très réconfortant dans ce rituel du quotidien. C’est un véritable cadeau qu’on se fait à soi-même.

Comment est née la collaboration avec By Charlot ?

Diane : L’infuseur et By Charlot ont de nombreux points communs. D’abord, l’objectif de faire entrer plus de végétal dans la vie des citadins, ce lien fort que nos deux marques entretiennent avec la nature. Mais aussi l’importance de l’art d’offrir, de faire plaisir, la dimension émotionnelle du cadeau… Notre collaboration s’est donc faite très naturellement, instinctivement.


« La qualité de nos produits, le respect des plantes et les relations humaines sont notre principal moteur au quotidien. »
|

Diane Cuny – Directrice Marketing de L'infuseur


Pouvez-vous décrire les trois infusions proposées ?

Céline : Le Splendide, c’est une infusion à la fois bienfaisante et tonifiante, qui associe les agrumes à la menthe et aux épices. C’est un mélange très réconfortant, surtout en hiver. Le Voyageur, c’est vraiment un appel à l’évasion. Avec cette recette, l’idée était de revisiter l’emblématique thé à la menthe en lui apportant une touche de modernité et de complexité grâce à des notes d’anis vert, d’orange et de souci. Enfin, L’Elégante est une infusion à base de rooibos, donc sans théine. Elle peut se boire du matin au soir. C’est un mélange d’un raffinement absolu, tant par le choix des ingrédients que leur qualité.


Association d’une infusion L’infuseur et d’une bougie parfumée By Charlot, la collaboration By Charlot x L’infuseur est la formule idéale pour (s’)offrir une parenthèse de douceur. Au sein d’un même coffret, plusieurs options possibles. La première : harmoniser saveurs et senteurs en sélectionnant l’infusion et la bougie du même nom. La deuxième, la version dépareillée : sélectionner une infusion parmi les trois existantes, et l’associer à l’une des huit fragrances By Charlot selon ses envies.


DÉCOUVREZ NOS COFFRETS

L'ÉLÉGANTE

€59

LE VOYAGEUR

€59

LE SPLENDIDE

€59